Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles
Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Ce qu'ont écrit les internautes sur le même sujet. Cliquez ci-dessous pour en lire le détail.
Valoriser l'apport des DOM TOM dans la richesse économique et culturelle françaiseChris et Bruno, Guadeloupe
2.9
Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

Connaissons nos atous et nos richesses. Arrêtons cette politique de dénigrement et de victimisation. Respectons-nous, aimons-nous et les autres nos respecterons aussi.

Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

La FRANCE est plus grande avec l'Outre Mer - Seule la FRANCE est présente sur les CINQ CONTINENTS grace aux DOM TOM - Notre projet MECENAT MONDIALISE soumis aux rapporteurs pour les GRANDS PROJETS STRUCTURANTS - pour faire travailler à la REPRISE - les INDUSTRIELS du MONDE et les ONG du Monde entier - La FRANCE apporte SECURITE JURIDIQUE - SECURITE POLITIQUE et SECURITE FINANCIERE grace à l'EURO - Association ACTIONS BLEUES -

Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

EXCELLENTE IDEE et PROMETTEUSE

Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

Grace à l'Outremer, la France est un "grand pays" et si on a coutume de dire que l'Outremer a besoin de la France, on ne dit pas assez que l'Outremer est "une chance pour la France" (dixit Chirac en 1986). Il serait temps que nous cessions de penser que les rapports entre la France et ses DOM COM sont "coloniaux" !
Sans l'Outremer, la France n'aurait pas été un puissance maritime (la 2ème du monde, je crois)
Sans la Polynésie, la France n'aurait pas pu (après la "perte" du Sahara algérien) effectuer des essais nucléaires et être la grande puissance militaire hors du Commandement de l'OTAN que nous avons connue
Sans la Guyane et sa proximité de l'équateur, la France n'aurait pas pu procéder à des tirs spatiaux
Sans la Guadeloupe, à la fois seul territoire francais et seul pays de la Caraibe à disposer des 5 sources d'énergies renouvelables, la France aurait été très "à la ramasse" dans les domaines solaire et éolien et elle n'aurait pas pu utiliser la géothermie pour produire de l'électricité.
Sans la Nouvelle-Calédonie, 3ème producteur mondial de nickel, la France ne disposerait pas de ce minerai indispensable dans la fabrication des batteries et des pièces de monnaie.
Avec tous ces atouts, la France devraitnous "bichonner" !

Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

Bien dit, alors merci qui ? Merci les DOm, TOM et autres COM.

Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

La position de la FRANCE avec l'OUTRE MER est exceptionnelle - et c'est un apport à l' EUROPE pour sa strétégie Economique

Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

Oui, l'Outremer est un apport, non seulement à la France, mais à l'Europe aussi !
Et nous sommes très mal représentés dans les institutions de cette Europe par 3 députés qui représentent chacun un "océan" suivant un système électoral que personne n'a compris !
La circonscription Outremer comprend 11 Collectivités aussi éloignées et différentes que le sont Terre-Neuve, le Guyana, la Barbade, Zanzibar, l'île Maurice et les Samoa Occidentales !
Et ces 3 députés représentent 2 millions d"habitants, alors que l"île de Malte (Etat membre, donc souverain, il est vrai) avec 400 000 habitants (donc moins peuplée que la Guadeloupe) dispose de 5 députés au Parlement de Strasbourg !
Comme aurait dit "défunt" Georges Marchais : "mais c'est un scandaaaaaaaaaaalllllllllll" !
Si nous sommes une chance poour la France, celle-ci doit revoir pour 2014 ce mode de scrutin.

Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

La parole est donnée au gens pour qu'elles disent les problèmes qu'elles rencontrent et éventuellement proposer des solutions. Ensuite synthèse sera faite et après, ce sera au peuple de se prononcer.

Parole donnée, mais parole pas complètement libre. En effet, un verrou a été posé : pas question de parler d'indépendance.

Pourtant, les États généraux ne sont pas faits pour discuter de l'application d'un statut d'indépendance ou d'autonomie, ni même des implications de l'article 73 ou du 74, modifiés ou pas, il s'agit d'écouter le peuple pour bâtir un projet, et ensuite proposer les solutions et les outils pour réussir ce projet.

Aussi il me semble qu'il aurait fallu lever le tabou sur ce mot d’indépendance, le désacraliser en quelque sorte. Lever le tabou aurait aussi enlevé au mot ses connotations, d'aventure, de largage, de misère, etc... En effet qui peut dire que la France, entre Europe et OTAN est indépendante ? L'indépendance aujourd'hui n'est-elle pas que le choix de ses interdépendances.

Ce tabou levé aurait aussi levé toutes les suppositions d'arrière-pensées. Il aurait été difficile d’affirmer que ces États généraux sont un leurre qui sert à masquer des décisions déjà prises. De plus, la France qui reconnaît le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, aurait réaffirmé un des ses grands principes, principes fondateurs de la Vème République.

Pour ce qui est du peuple qui doit se prononcer, il subsiste une difficulté : si la Constitution de la Vème République reconnaissait, dans son préambule ($$ 16, 17, 18) les peuples d'Outre-mer, elle ne le fait plus depuis qu'en 2003 le Parlement français à décidé de remplacer "peuples" par "populations", une décision sans consulter les peuples concernés, et contre l’avis de leurs élus, sauf un.

Comment donc donner de la visibilité à des peuples qui “n'existent pas” ?

La première étape consisterait à réinscrire les "peuples d'Outremer" dans la Constitution, et puisque constat a été fait de la diversité de ces peuples, il faudrait les nommer: Guadeloupéen, Guyanais, Martiniquais, Mahorais, Réunionnais.

Lors de la tenue de ces États généraux à Vigneux-sur-Seine, en Essonne, le 07/07/2009, on a pu constater que derrière le pupitre des orateurs, trois drapeaux; celui la ville, celui de la France et celui de l'Europe. Il est donc concevable que la Guadeloupe, par exemple, ait un drapeau et non pas un logo qui a vocation à être modifié comme la Bretagne ou la Vendée. On se souviendra aussi que lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Barcelone 92, en tête du défilé, il y avait trois drapeaux, celui de la Catalogne, celui de l’Espagne et celui de la ville de Barcelone. De plus deux hymnes ont été joués, celui de la Catalogne et de l’Espagne.

La visibilité peut donc aller de pair avec l’efficacité économique.

Puisqu'il a été constaté que l'intégration des outre-mer dans leur environnement géographique était nécessaire. Il est tout aussi nécessaire et indispensable que la Guadeloupe parle directement avec ses voisins caribéens, qu'elle ait pouvoir de décision ou tout au moins qu'elle fasse partie des organes de décisions lorsqu'il s'agira de problèmes concernant son environnement géographique, comme cela se pratique pour d’autres régions ultrapériphériques de l’Europe comme les Canaries.

En France continentale, le problème majeur semble être celui de la visibilité.

Cette visibilité semble impossible par le manque de connaissance et de reconnaissance des Outre-mer non seulement dans les médias, mais aussi dans la sphère politique. Si dans ce deuxième cas le chemin semble se faire : le Délégué à l’égalité des chances des français d’Outre-mer a entrepris la confection d’un agenda de l’élite ultramarine. Lors de la Garden-party 2009 du Secrétariat d’État à l’Outre-mer, Madame le Secrétaire d’État, Marie-Luce Penchard, soulignait que l’Outre-mer faisait de la France le deuxième espace maritime mondial”, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, renchérissait en certifiant que les Outre-mer donnaient à la France “11,5 millions de km² de surface maritime exclusive”, la plaçant juste derrière les États-Unis, mais il n’y avait pas de caméra de TF1 ou France 2 pour graver ces propos.

En conclusion de la réunion de Vigneux, Madame Memona Hintermann, grand reporter à France 3, soulignait la nécessité, en France continentale, d’un lobby antillais. Certes cela est nécessaire, mais une réelle volonté affichée de l’État ferait avancer plus vite les choses. Ainsi Monsieur le Ministre de l’Intérieur aurait pu convoquer la grande presse télévisuelle nationale pour que ses propos soient entendus et diffusés. De même les enfants qui ont chanté ce 14 juillet 2009, devant le Premier Ministre indien aurait dû être plus divers : une occasion manquée de présenter le vrai visage de la France et reconnaître les Outre-mer.

De même, pour ce qui est des fictions, comme le fit Kennedy en son temps, il serait nécessaire d’imposer la présence de “noirs” dans des rôles “normaux” et pas seulement, quand cela se fait, de comique, méchant, ou dragueur invétéré.

Il ne s’agit pas de nier le travail que doivent absolument faire les ultramarins pour eux-mêmes, mais on ne peut pas nier non plus que ce que fit Kennedy a permis l’éclosion de stars “noires” au rayonnement international, voire même contribuer à l’arrivée de Barack Obama à la Maison blanche. On ne peut pas non plus s’empêcher de se demander comment il est possible que dans un film tourné dans Paris, même la foule est monocolore ?

J.E.L. – 15/07/2009 – 18:40

Thème : Hexagone : thèmes spécifiques

Valoriser l'apport des DOM-TOM dans la richesse économique et culturelle française

Vous répondez à ce commentaire :

Merci, Mr J. Elisabeth de cette perspicace, intelligente et élégante intervention. Bien que j'aurais été le 2° à opter pour" Population " puisque mon père est guadeloupéen ma mère martiniquaise ma premiére femmes martiniquaise "negxagonale",une fille St barth, et un fils de Mére Dominiquaise,à part peut être cela je vous dis sincèrement Merci.