Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Comment faire baisser les prix ?

trêve de mauvaise foi

En qualité de contribuable français (enseignant retraité, moins de 30000 € de revenu imposable), je souhaite réagir face aux perspectives de dépenses publiques actuellement sollicitées par les DOM.

Ayant travaillé au total 9 ans à La Réunion puis en Guyane, j'ai acquis divers éléments de comparaison dont on peut être privé si l'on n'a pas changé de région:
- Il est faux à présent de déplorer la vie plus chère outre-mer qu'en métropole. Même si certains produits alimentaires (produits laitiers, tomates en période cyclonique, ...) coûtent plus cher, on est loin de devoir consacrer en DOM le même budget chauffage et équipement vestimentaire qu'en métropole.
On y déplore certes le prix des billets d'avion, aggravé souvent par le monopole d'Air France, mais combien nous coûte un déplacement sur les réseaux autoroutiers ou ferroviaires de l'hexagone? Voilà une dépense que l'on n'a pas à supporter à La Réunion où cependant l'infrastructure routière s'est développée intensivement (ne parlons pas de la célèbre route du littoral dont on s'acharne à purger régulièrement la falaise et du même coup les finances publiques): quelle autre région de taille et de population identique bénéficie-t-elle de tels investissements?
En dépit de l'octroi de mer (*) qui majore notamment les pièces de voitures, on s'équipe outre-mer en électroménager aussi facilement qu'ici. Les loyers n'y sont guère plus élevés qu'à Lyon.
Restons-en à ces quelques exemples.
(*) J'ai pu observer dans chacun des deux DOM cités que de nombreux élus locaux savent tirer un profit personnel de cette taxe par le biais de chantiers publics, au point de faire obstacle à la création d'entreprises locales dont la Guyane aurait pourtant besoin.

- En ce qui concerne les salaires des fonctionnaires:
- j'aimerais que l'on m'explique à quel titre ils se trouvent majorés de 82 % dans les TOM (pour les métropolitains aussi bien que pour les fonctionnaires locaux): quel éloignement ou quel motif de vie chère peut-il encore justifier cela dans des territoires devenus autonomes?
A La Réunion où la majoration est de 35% s'ajoute l'indice de correction (1,25 %), compensation en principe transitoire du passage du franc CFA au franc. Sauf erreur, ce petit détail amène les salaires de la fonction publique à une majoration de 52%. Il y a longtemps que l'indice de correction aurait dû disparaitre. La dernière tentative date de mars 1997 et s'est heurtée à une protestation massive. Que pourrait penser le Français moyen, s'il en était informé, de ces privilèges que l'on s'attache à conserver, en toute mauvaise foi, dans des régions qu'il s'imagine plus déshéritées que la moyenne nationale? (NB: Outre divers élus clientélistes qui s'en font les porte-drapeaux, de nombreux medias s'appliquent à entretenir ce mythe).

- Par ailleurs, ente autres niches fiscales, que faut-il penser de la défiscalisation? Nous avons des amis résidant en métropole qui ont choisi cette solution pour échapper au fisc. Ils ont construit en Guadeloupe une villa luxueuse qu'ils louent 1600 €/mois et s'en réservent une partie comme résidence secondaire. La réduction d'impôt liée à cette opération s'élèverait à 8000 €/an pendant 6 ans. Et il paraît qu'on peut mieux faire...

Je suis bien conscient de ne cerner qu'une perception réduite de la réalité. Cependant, la démesure des revendications actuelles, suscitées par des privilégiés abrités derrière la misère apparente qu'ils exploitent, me parait de nature à générer un sentiment d'injustice chez les citoyens disposés à se satisfaire d'un budget modeste.
Certes, des mesures sont à prendre, mais leur application nécessitera perspicacité et discernement pour ne pas développer de nouvelles injustices. La crise sera d'autant plus facile à traverser que les Français pourront croire que l'équité reste de règle dans leur pays.

Thème : Comment faire baisser les prix ?

trêve de mauvaise foi

Vous répondez à ce commentaire :

oh combien je suis d'accord.

j'ai la meme experience.

je suis en outre favorable a la suppressuion des conges bonifies totalement anachroniques ainsi que des 30% d'abattement sur les impots sans oublier de ramener le prix des medicaments au court de la metropole..

et il y a d'autres choses a dire.