Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Sport pour tous et toutes

CONTRIBUTION DES OFFICES MUNICIPAUX DU SPORT

AUX ETATS GENERAUX DE LA REUNION

Le monde sportif est un monde complexe à la croisée de questions essentielles telles que : cohésion sociale ; développement économique ; aménagement du territoire ; formation et insertion professionnelle ; développement durable ; santé et auquel on demande souvent de gommer les aspérités de notre société. Cependant, le mouvement sportif n’est pas véritablement reconnu en tant que tel. A titre d’exemple, contrairement aux promesses de campagne du candidat Nicolas Sarkozy, le budget national alloué au sport a diminué cette année de 3%. Au niveau des grandes collectivités locale cette diminution est encore plus importante.

Pourtant, le sport représente en France 15 millions de licenciés et plus de 30 millions de pratiquants non licenciés. A La Réunion, on comptabilise plus de 1200 clubs de sports et plus de 65 ligues et comités ; 131 000 licenciés et les pratiquants libres sont évalués à environ 200 000.

Le financement des activités sportives devient de plus en plus problématique et le pratiquant et la commune restent les principaux financeurs. Le mouvement sportif local est peu reconnu et pourtant…

A La Réunion plus qu’ailleurs, les taux de chômage, de RMI, d’emploi aidés, de prestations sociales à destination des séniors etc. sont des révélateurs d’une société en grande souffrance. La cohésion sociale, socle de tous rapports sociaux est une donnée précieuse et le sport reste un des rares espaces ou les efforts et capacités personnelles peuvent être reconnues et valorisées.
Aussi, face à ces enjeux, Le CROMS de La Réunion verse aux débats suscités par les états généraux, les propositions suivantes :

Sport/ économie

A La Réunion, le sous-emploi, malgré un dynamisme de nos entreprises, est la principale origine de la pauvreté. Le sport en tant qu’activité économique, contribue à créer de l’emploi et il faut soutenir ce secteur et lui insuffler une nouvelle dynamique. Actuellement, le mouvement des offices municipaux des sports reste les derniers endroits où la pratique sportive pour les plus démunis est encore possible. Cependant les baisses des subventions obligent les OMS à chercher de nouveaux « publics payant » pour équilibrer leurs budgets et cela se traduit par une diminution de l’offre pour le « public défavorisé ». Il y va donc de la survie de nos structures et de la pérennité de nos actions et de notre modèle de « société solidaire ».

Le CROMS demande que les associations sportives et socio-éducatives puissent bénéficier des exonérations des charges sociales et fiscales prévues dans la LODEOM et ce, au même titre que celles accordées aux entreprises relevant de l’économie marchande.

De même, le CROMS demande que les associations sportives et socio-éducatives bénéficient aussi de mesures d’accompagnement (exonération des taxes en vigueurs)pour l’achat ou le renouvellement de son parc automobile.

Sport/Formation/Insertion

Le CROMS de La Réunion soutient la création de l’Institut des sports tel que présenté par le CROS de La Réunion et souhaite que le volet « accompagnement à la reconversion » des sportifs de haut niveau en fin de carrière, soit aussi un axe fort. Le CROMS demande donc aux « représentants politiques » et aux mouvements sportifs locaux et nationaux de s’approprier ce dossier pour que sa réalisation se fasse rapidement. Cet institut des sports viendra compléter les actions des offices municipaux des sports de La Réunion qui mettent déjà en œuvre, avec ses sections « classes sportives » et « écoles municipales des sports », un premier jalon de formation pour les meilleurs. Il s’agit de compléter cette première marche vers une pratique de haut niveau.

Sport/santé

Les offices municipaux du sport de La Réunion sont engagés dans une démarche de pratique sportive par la santé car conscient, qu’une activité physique régulière, est reconnue par tous comme un élément fondamental d’une bonne santé physique et mentale. Notre public cible est donc ceux qui ne sont pas inscrits en compétition, les moins actifs, en sachant que ce sont eux qui en retireront le plus de bénéfice.
A La Réunion, les structures de suivi médical des sportifs sont insuffisantes puisqu’un seul Centre Médico-sportif (CMS) est en activité. Aussi, le CROMS de La Réunion milite pour que d’autres CMS puissent voir le jour rapidement et ce, dans un souci pour qu’au niveau local, la pratique sportive devienne une véritable démarche de santé publique.
Le CROMS préconise la création d’un Centre Médico-Sportif (CMS) par micro région ( Est, Ouest et Sud) qui viendrai compléter celui du Nord relevant de l’OMS de Saint Denis.

Sport/Aménagement du territoire/ Développement durable

A La Réunion, sur un espace foncier limité, l’aménagement du territoire est une question fondamentale et la pratique sportive est parfois la source de conflit d’usages entre sport/habitat, sport de nature/agriculture, sport de nature/protection des espaces naturels. Localement, le taux d’équipements sportifs fait particulièrement défaut pour la population scolaire, pour les sports de combats et pour les pratiques sportive, éducative d’entretien et de loisirs de base. Afin de pallier aux insuffisances relevées dans ce domaine,

1°) Le CROMS s’inscrit totalement dans une démarche de développement durable et propose la création rapide de la Voie Vélo Régionale qui pourrait être une alternative à l’utilisation des moyens de transports polluants.

L ‘actualité du moment en matière de déplacements doux est mis en exergue par l’engouement du Réunionnais par la pratique du vélo sur la « route des tamarins » qui sera bientôt exclusivement réservé aux voitures. Aussi, il devient urgent de prendre en compte cette aspiration pour ce mode de déplacement et de loisirs sportifs en aménageant sur nos routes des pistes sécurisées menant vers les sites touristiques remarquables, incluant des passages vers les musées de l’Île tout en insistant que sur cette voie vélo régionale, puissent s’y installer des gîtes d’étapes spécifiques aux cyclistes. Ces gîtes d’étapes à l’image de ce qui existe en Europe avec la voie vélo européenne est un moyen de développement économique et touristique.

2°) Concernant le manque d’infrastructures sportive, la couverture des plateaux noirs est une solution pour rationaliser les espaces sportifs tout en préservant les terres agricoles et d’habitat. Aussi, Le CROMS demande qu’une vaste concertation soit organisée entre le mouvement sportif, les collectivités territoriales et les communes pour que soit acté le principe et un calendrier pour le couverture des plateaux noirs.

3°) A La Réunion, le manque d’infrastructures sportive à vocation régionale pouvant aussi bien servir les intérêts sportifs, culturels ou de congrès sont criants surtout sur la région Sud/Ouest. En effet, la création de salles modulables d’une capacité de 5 à 10 000 places participerait à la dynamisation du territoire.

Le CROMS souhaite qu’une démarche prospective pour la création de salles multifonctionnelles (sport-spectacle-congrès) de type ARENA soit rapidement mis en chantier.

Sport/Déplacement

A La Réunion, les difficultés d’échanges liés aux coûts du transport aérien est un frein aux échanges et une inégalité de traitement entre citoyens de la république.

Le CROMS demande donc qu’une véritable continuité territoriale soit mise en œuvre par une baisse du prix d’avion en direction du mouvement sportif et socio-éducatif et ce pour tous les déplacements de toutes les associations sportives et socio-éducatives.

Sport pour Tous

A La Réunion, le monde du handicap est et reste insuffisamment encadré par manque d’infrastructures et d’encadrants et partant d’un postulat communément admis qu’une société juste et une société qui considère sur un même pied d’égalité l’ensemble de ces citoyens, on se doit de mettre en application les lois et dispositifs permettant à tous de pratiquer à son niveau une pratique sportive. Le CROMS demande:

- Le financement de la formation des éducateurs sportifs et ou ETAPS par la Région dans le cadre du PRDF,
- L’attribution de subventions au Comité Régional Sport Adapté(CRSA), avec un contrat d’objectifs de formation d’un nombre d’animateurs et ou d’éducateurs des ligues et comités ou et des OMS ayant signé la convention d’intégration,
- Un financement du CRSA par la DDJS, la CAF et les Collectivités territoriales, pour la formation d’animateurs des centres de vacances et de loisirs recevant des enfants porteurs de handicap,
- L’accessibilité des Etablissements Recevant du Public doit être réalisée pour tous les handicaps et tous les niveaux.

Le Président

Philippe FONTAINE