Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles
Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Veiller au respect de l'environnement insulaire fragile :
* sensibilisation notamment en milieu scolaire,
* Tri sélectif des déchets
* création d' un observatoire de l'environnement

Ce qu'ont écrit les internautes sur le même sujet. Cliquez ci-dessous pour en lire le détail.
AmbreL.Bien-Etre@hotmail.com, Martinique
ATELIER ENVIRONEMENTrioda, Guadeloupe
Biodiversité et gouvernance : pour une gestion durable et intégrée de la ressource biologique animaleJean-Raphaël Gros-Désormeaux, Martinique
demarche ecologiqueHEL LAB, Guadeloupe
L'emploi, l'aménagement du territoire et le tourismeMARIE-LUCE Emmanuel, Martinique
Maitriser l'urbanisationolivier971, Guadeloupe
projets structurantscolette FAVREAU, Guadeloupe
Que créer de pérenne? de transitoire?oli.mayotte, Hexagone
Réintroduction des lamentins aux Antilles!sengajfa, Martinique
S.O.S RavinesA. HOAREAU, Réunion
Tourisme durable et d'excellence: empecher l'urbanisation du coeur du parcFigaro, Réunion
3.15
Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

Quand on parle de respect de l'environnement, je pense aux grands panneaux publicitaires qui envahissent les routes. Je les considère comme une agression et un manque de respect pour la nature. Ils détruisent les paysages et n'ont ABSOLUMENT PAS de place aux Antilles, où le temps souvent magnifique invite au ravissement des paysages. Et quand il pleut, on ne cherchera pas à les lire mais plutôt à doubler de prudence pour la conduite du véhicule.

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

Merci Rosalynn, je croyais que j'étais la seule à penser ça.
Pour un meilleur respect de l'environnement, il faudrait repenser notre mode de consommation.
*Et pourquoi ne pas commencer par réduire sur le nombre de panneaux publicitaires.
*Utiliser la publicité papier qui envahit les boites aux lettres comme composte ou les donner aux agriculteurs pour en faire du composte.

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

La résorption de la publicité anarchique passe par la mise en place d'un dispositif étatique appelé Règlement Local de Publicité.
Soutenue par la DIREN, la Sous- Préfecture de Trinité la ville du Robert et les deux collectivités c'est en Martinique que l'arbre à vie a proposé les concepts qui facilitent la mise en place de ce dispositif ( R L P ), je vous invite donc à visiter notre site http://...(lien supprimé par l'équipe de modération) pour y découvrir les nombreux projets que nous avons essayés de mettre en place. Quelle place pour les associations porteuses de projets dans notre département? Cordialement! E. MARIE-LUCE

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

A la Guadeloupe,une bonne campagne de sensibilisation pour protéger l'environnement est menée . La population ne fait pas assez d'efforts pour respecter les principes de base : ne pas jeter ses détritus n'importe où ( sur le terrain d'autrui par exemple), ne pas déposer ses objets encombrants dans la nature, apprendre à faire le compostage pour ceux qui ont un lopin de terre...
Défricher la terre sans discernement, parfois en coupant les arbres aveuglément sont à proscrire. Chaque petit geste dans le sens de la protection de notre environnement compte , faisons- le et incitons nos compatriotes à le faire. Il y va de notre propre avenir dans l'éco-système.

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

Sensibiliser la population, mais également les importateurs qui font rentrer des marchandises aux emballages multiples sans se soucier de leur devenir. Si notre marché n'est pas suffisamment grand pour monter des filiales de recyclage, ces filières existent ailleurs, et la plupart des containers qui rentrent aux Antilles repartent vides!

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

responsabiliser les Martiniquais à la sauvegarde de son environnement
Trop de laxisme et
Pénaliser les excès
Pour les véhicules et, les batteries usagés:créer une taxe de recyclage suffisamment élevée pour inciter les propriétaires à déposer les épaves à la casse.une partie de cette taxe sera restituée après opération.Dans le cas contraire elle sera conservée par la collectivité qui se chargera de l'enlèvement

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

Donner les pouvoirs nécessaires aux Mairies pour interdire le stockage de batteries éventrées (pollution des sols par l'acide), pneus en tous genres à l'abandon, carcasses de voitures, tracteurs et camions (toupies) désossés chez l'habitant...
.
Il est très important de se prémunir de RISQUES SANITAIRES IMPORTANTS véhiculés par les insectes "vecteurs de virus" qui seraient désastreux pour la santé des habitants et pour réputation de notre commune en cas de propagation de dingue ou maintenant de grippe...
.
N'ayons pas peur de verbaliser ceux qui en toute impunité et incivisme, produisent des milliers de moustiques en créant des réservoirs multiples en toute conscience !
Avec les récentes pluies, nous subissons en ce moment des dizaines de piqûres par jour...
C'est non seulement insupportable, mais préjudiciable pour la santé de tous et contribue au déficit de la sécu !
.
Malgré de nombreuses relances (Mairie de Saint-François) et la bonne volonté des services communaux, les réservoirs à moustiques sont toujours là...
C'est désespérant.

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

Bonjour,
Mayotte a un patrimoine précieux : son lagon

Pour le préserver, ,il faudrait :
Eduquer la population sur les problèmes environnementaux et parallèlement :

- interdire la pêche dans le lagon
- déchets sauvages (emballages, batteries, piles, meubles, electroménager, ...)
- habitations illégales en flanc de montagnes entrainant des glissements de terrains ainsi que l'écoulement des sédiments en telles quantités que les coraux meurent et la mangrove ne peut plus assurer son rôle de "nurseries" pour les espèces de poissons
- arrêt TOTAL de la distribution de sacs plastiques (pour fruits et légumes). Il faut responsabiliser les commerçants à trouver des moyens équivalents mais non dangereux pour la faune locale exceptionnelle (baleines, dauphins, tortues, oiseaux, makis....) tels que boîtes en matière végétale réutilisable par exemple. De plus, l'incinération de ce plastique libère dans l'atmosphère des gazs très toxiques voire cancérigènes (dioxynes)

et

interdiction d'utiliser le film plastique pour livrer l'electroménager, les meubles, etc...

- Mettre en place une politique de collecte des déchets (electroménager, plastiques, métal, ....) pour le public. Actuellement, une entreprise collecte mais seulement pour les professionnels.

- Protection drastique de la mangrove et du lagon

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

Et pourquoi pas Armelle, créer une fillière de recyclage, sachant que le marché peut être étendu à toute la caraibe.

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

Changer les comportements du citoyen (arrêter de jeter par la fenêtre des voitures; interdire par des aménagements comme au Moule ou à Port Louis l'accès des voitures aux plages, généraliser le tri sélectif (frilosité des maires), mettre en décharge les véhicules usés au lieu de les laisser pourrir sur nos terrains respectifs ou sur le bord des routes ou dans la mangrove).

C'est à nous de changer, nous sommes incapables de nous remettre en cause sans que nous nous vexions et revenions systématiquement à l’histoire.

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Respect de l'environnement insulaire fragile

Vous répondez à ce commentaire :

Depuis plus de 40 ans toutes les ravines de Saint-Denis s'assèchent en période hivernale (en moyenne 7 mois sur 12) à cause des captages mis en place pour détourner les eaux vers les réseaux d'adduction qui alimentent toute la ville et ses quartiers.
Depuis 20 ans, je mène un combat pour que les pouvoirs publics prennent conscience des effets néfastes que cela entraîne sur la faune aquatique et environnante.
Aujourd’hui, tout le monde se dit ‘VERT’ et c’est tant mieux pour Dame Nature !
Mon rêve n’est certes pas simple à réaliser, mais il n’en est pas moins porteur d’espoir pour les générations futures en ce sens qu’il consiste à redonner de manière pérenne EAU et VIES à au moins une ravine du chef-lieu.
Trop de temps de perdus à ce jour et RIEN ne bouge à l’horizon !
En attendant la biodiversité continue de faire les frais de cette indifférence collective, tant et si bien qu’elle s’évapore au fil des ans.
Quand Trop Tard sera là, Possible aura disparu et Regret n’y changera rien !!