Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles
Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Promouvoir la réussite par le mérite

Ce qu'ont écrit les internautes sur le même sujet. Cliquez ci-dessous pour en lire le détail.
La France du piston...existe en Martinique !Allab, Martinique
2.833335
Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Promouvoir la réussite par le mérite

Vous répondez à ce commentaire :

Je suis entièrement d'accord. On a l'impression qu'en Martinique le "relationnel" l'emporte sur le mérite. On donne l'impression aux jeunes que le travail n'est pas récompensé.

Une autre piste semblable est d'arrêter de vider de sa substance la formation scolaire, pour des raisons de statistiques. Pourvoir une formation de qualité, délivrer des diplômes à ceux qui le méritent et non pour des raisons sociales.

Avant on se moquait des cancres, maintenant il est très mal vu d'être un bon élève. Remettre à sa juste place le savoir, les compétences.

On sait ce que ça donne les filons : il n'y a qu'à voir les difficultés de certaines collectivités pour comprendre que les filons font plus de mal que de bine à la société martiniquaise.

Une dernière chose : pour favoriser l'insertion des jeunes, il faut que ces derniers soient bien formés, formés à des métiers porteurs d'emploi. Et qu'ils comprennent que rien n'est donné et qu"il faut s'investir.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Promouvoir la réussite par le mérite

Vous répondez à ce commentaire :

Rassurez vous, c'est trés exactement pareil à la REUNION et cela touche presque essentiellement les DERIVES INSTITUTIONNELLES GRAVES, exploitant financièrement, jusqu'à NOS ENFANTS... Allez motiver des jeunes qui savent...

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Promouvoir la réussite par le mérite

Vous répondez à ce commentaire :

C'est l'objectif à atteindre aux Antilles.
Le marché de l'emploi actuel permet la "politique du copinage" alors qu'il existe des gens méritants.
Dans certains secteurs publics par exemple, vous constaterez que c'est une véritable affaire de famille. Voulons-nous être comme certains pays "pauvres" où la fonction publique est une véritable dynastie familiale?

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Promouvoir la réussite par le mérite

Vous répondez à ce commentaire :

MERITE, REUSSITE, ces concepts sont liés à la notion de TRAVAIL, D' EFFORT, or il semblerait que la société actuelle valorise le non-effort, la FACILITE .
Autrefois, il y avait une véritable éducation à l' effort. On savait que sans travail, on n' avait aucune chance de "réussir" dans la vie, c' est à dire améliorer son statut social(cf. La rue Case Nègre). Il y avait donc une motivation qui poussait à se dépasser. Même physiquement ,il y avait un effort à faire pour se rendre à l' école à pied!!!.
Aujourd' hui, tout est fait pour "FACILITER" la vie. Habitat confortable,primes en tout genre subsides, allocations, bourses généralisées etc. L' effort n'est plus indispensable pour obtenir ces aides. On ne marche plus. Si les voitures pouvaient entrer dans les salles de classe , certains parents n' hésiteraient pas. A la maison, toutes les tâches sont facilitées par la technologie et le temps récupéré est consacré aux loisirs. Le maître mot. Congés, vacances, jours fériés, chômés, RTT, ne suffisent plus pour s' adonner à toutes sortes d' activités. Les enfants n'y échappent pas.!!! Il faut faire des activités extrascolaires, et on les multiplie: sport, danse, équitation, foot, piscine, ciné, sorties plage, jeux vidéo, informatique, téléphones portables et j' en passe, sont de gros consommateurs de temps et d'énergie. Que reste-t-il pour le travail scolaire? pour l' étude, la recherche...? Que reste -t-il pour leTRAVAIL tout court? Nous nous sommes jetés à corps perdus dans une consommation effrénée de biens matériels et de loisirs, les jeunes ont très tôt suivi l' exemple (n' est-il pas très à la mode de se regrouper pour aller passer des week-ends à l' hotel "entre copains"?) . Je crois que dans une telle société, on a oublié ce que "travailler" veut dire.
Le travail n' est plus ni implication, ni moyen de se réaliser ou de satisfaire une ambition. C' est juste un moyen d' avoir le plus d' argent possible pour le moins d' efforts possibles. Et quand on peut s' en passer complètement, c' est encore mieux. Alors on triche, on se "débrouille"( cé pas péché!!!).
Je crois qu' il faut essayer de redonner à cette jeunesse le sens de l' effort et du travail. Depuis la maternelle, en réduisant peut-être un peu les activités dites "d' éveil" ou de loisirs au profit de vrais efforts récompensés par une valorisation de leurs auteurs.