Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Quel travail faut-il accomplir pour réconcilier la mémoire, la culture et l'identité ?

Mémoire d'esclave?

Il y a un apprentissage de l'histoire qui enseigne aux jeune le passé de leurs ancêtres esclaves. Il faudrait reposer le contexte sans oublier, que presque tous ont été métissés avec des colons de l'époque, c'est à dire des esclavagistes. Il ne faut pas créer un complexe chez les jeunes en les mettant face à situation de simple descendant de victimes. L'esclavage fut une tragédie historique, c'est reconnu de façon unanime. Cependant il ne faut pas chercher à culpabiliser une ethnie plus qu'une autre sinon nous allons vers une société ou les tensions raciales seront de plus en plus vives.

Thème : Quel travail faut-il accomplir pour réconcilier la mémoire, la culture et l'identité ?

Mémoire d'esclave?

Vous répondez à ce commentaire :

merci pour votre argumentaire détaillé
Il faut aller de l'avant, on ne répare pas une injustice par une autre. Une énième taxe freinerait de nouveaux investisseurs.
Reconnaître notre passé, l'accepter et être capable d'en parler de façon objective est indispensable pour la construction de chacun et permettrait une identité plus ancrée (pas uniquement sur la musique...)

Thème : Quel travail faut-il accomplir pour réconcilier la mémoire, la culture et l'identité ?

Mémoire d'esclave?

Vous répondez à ce commentaire :

Entièrement d'accord. Tous les peuples du monde ont été esclaves à une période ou une autre. Personnellement j'ai remonté ma généalogie vers mes ancetres esclaves, je pense à eux affectueusement, et cela ne me donne aucun complexe particulier. Mais ce que les martiniquais ignorent car les
historiens ne veulent pas le dire, c'est que les noirs et gens de couleur libres
possédaient TOUS, un ou des esclaves, eux aussi ! Ils n'en avaient pas autant que les
proprietaires d'habitations, mais chaque fois qu'un esclave était "émancipé",
son premier soin était d'acquérir un esclave pour l'aider dans ses travaux en
fonction du métier qu'il embrassait. Beaucoup d'ouvrages historiques connus
en parlent, on a même les noms de pas mal de familles, et même des statistiques... C'était considéré comme tout à fait "normal" à l'époque.
Et que dire des très nombreux descendants directs et LEGITIMES ( bien que de couleur, et même "foncés") de familles békés et QUI PORTENT LEUR NOM .
Je ne citerai pas de noms ici mais en prenant par exemple un annuaire on en
trouve par centaines. En fin de compte on porte TOUS une petite part du peché...