Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

lulu

Concernant les projets structurants pour la Guadeloupe, tout dabord je pense qu'il faudrait appliquer les différents colloques, forum, atelier region, departement et etat dans les cartons et qui reviennent à chaque élection.
La gpe a une superficie de 1780 km2, si l'on continue à faire des routes express à 2 fois 3 voies, c'est 150 km2 pour 60 km de route comme POINTE A PITRE à BASSE TERRE et pourquoi faire?
Puisque l'on ne peut plus rouler à certaines heures, trop de voitures, trop de radars mobiles ou fixe, trop d'interdiction de dépassement de vitesse.
En clair cela ne sert à rien d'avoir des routes express , mais plutôt plusieurs voies de contournement des villes ou des agglomérations notamment en basse terre.
En grande terre, il y a aussi des embouteillages mais des voies de délestage qui vous permet de circuler en cas d'accident ou de blocage du fameux LKP.
Réussir le transport en commun régulier de passagers c'est une priorité absolue.
Le tramway est réservé au pays développé et surpeuplé, de plus il coûte cher, donc dépendant encore plus de l'extérieur, necessite d'important travaux de toutes sortes, et pas possible dans certaine partie du département.
Chercher à réequilibrer l'économie dans toutes les communes du département cela devrait être naturel.
Comment penser que nous avions 32 usines sucrières et 55 distilleries de rhum pour tomber aujourd'hui à 2 et 10, c'est un suicide organisé de l"économie et de la classe ouvrière.
Il nous manque un port en eau profonde à port louis , moule ou anse bertrand, un lycée professionnel ou d'enseignement général à capesterre belle eau mais aussi un grand centre de vacances dans cette région très fréquentée par les touristes et pourquoi les hotels à bas prix comme formule pour sortir de la misère les travailleurs haitiens vivants dans des cases sans eau ni électricité.
Toutes les communes auraient du déja avoir leur tri sélectif pour éviter les décharges sauvages.
Il ne me parait pas opportun d'envisager un tourisme de luxe en guadeloupe avec la forme actuelle de syndicaliste, imaginerla venue en pleine "grêve" d'un emire de kowet ou prince, ou un président africain avec sa suite ...
Une veritable de zone agro-alimentaire avec notre matière première en basse terre ou au nord grande terre donnerait un peu d'espoir à notre jeunesse.