Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

liberté EGALITE fraternité

LOGEMENT
Pour des économies d’énergie, rendre l’électricité solaire abordable pour tous, et la faire installer dans les écoles, les mairies et les bâtiments publiques, ce qui implique une politique gouvernementale dans ce sens pour le développement de grandes chaines de production afin de faire descendre les prix.
De même instaurer des incitations à construire des citernes pour les particuliers et les bâtiments publiques où les chasses d’eau et l’eau d’arrosage des jardins pourraient être alimentés par l’eau de pluie

ECOLE

Constat
160 ans après l’abolition de l’esclavage et 60 ans après la départementalisation,
-combien de préfets, de procureurs de la République, de recteurs issus des DOM ?
-quel pourcentage d’enfants d’ouvriers ou d’agriculteurs sur les bancs des universités ?
-quel pourcentage de jeunes sortent de l’école sans qualification professionnelle depuis l’instauration du même collège pour tous.

Réflexion sur le système scolaire
L’école française est la première machine à produire des exclus. Son fonctionnement est élitiste et basé sur la compétition. Si un enfant apprend avec facilité, les études lui sont ouvertes. Par contre ceux qui ont des difficultés sont méprisés et rejetés sur des voies de garage. Pas étonnant qu’ils se révoltent ensuite. L’école actuelle remplit les têtes et ne prépare en rien à la fraternité.
On consacre de plus en plus d’argent pour la répression et particulier pour construire des prisons au lieu de se pencher sur les causes profondes de la délinquance et de mettre un maximum de moyens financiers et humains sur l’éducation de nos enfants.
Quelques propositions :
-limiter les effectifs à un maximum de 20 élèves par classe, multiplier au lieu de réduire le nombre d’enseignants spécialisés pour les élèves en grande difficulté d’apprentissage ,instaurer des éducateurs spécialisés dans les collèges et les lycées pour y mener des missions spécifiquement éducatives.
-Nous sommes dans la décennie pour la paix, il est temps d’introduire l’enseignement de la non-violence et de la médiation dans les écoles par des professionnels qualifiés aussi bien pour les élèves que pour les enseignants
-pour ceux qui ne sont pas intéressés par les études abstraites, proposer des activités qui développent l’esprit critique, l’entraide et la responsabilité : critique de la publicité dans les magazines et la télévision, jeux collectifs d’accueil des nouveaux élèves..etc, eco-citoyenneté, respect de la nature, d’autrui, expressions artistiques, corporelles, ateliers dans les fermes, auprès de professionnels de l’environnement….réintroduire l’apprentissage dès 14 ans
-séparer les classes pour ceux qui suivent l’enseignement facilement et adapter des activités différentes pour les autres de façon à ce qu’ils aient plaisir à aller à l’école. Former des têtes bien faites , plutôt que bien pleines.
-interdire la vente de jeux vidéos violents et la diffusion de dessins animés et films violents à la télévision, machines à développer la violence dans nos jeunes cerveaux.
-repenser les méthodes d’enseignement et mettre des classes en créole où le français sera la deuxième langue selon les principes de Gérard Lauriette.
-que les enseignants soient principalement issus du terroir plutôt que venus de l’hexagone attirés uniquement par les « 40% de vie chère »

EMPLOI

Créer son entreprise
-Pour ceux qui veulent développer une activité économique intéressante pour la Guadeloupe autre que le tourisme dévastateur de l’environnement et qui confisque les plages aux Guadeloupéens (passage devant un jury qualifié ) économie basée par exemple sur le tourisme vert et le développement durable, l’agriculture biologique et pas simplement pour faire consommer plus, créer un fonds d’investissement qui finance le lancement de l’activité sur au moins 5 ans sous forme de prêt à taux zéro ou 1%.
-Après le scandale du chloredécone,financer correctement la recherche et la transmission des savoirs pour une agriculture de qualité et diversifiée.

Arreter le génocide par substitution
Donner la préférence à l’emploi dans l’enseignement au personnel local qui saura instinctivement s’adapter aux particularités de leurs élèves.