Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Les États Généraux

« Chaque territoire doit se réapproprier son destin. Mes chers compatriotes, je vous invite donc à un débat sans tabou. Un débat où chacun pourra apporter sa contribution. »


Nicolas Sarkozy, jeudi 19 février 2009

« C’est en ces termes que le Président de la République a clôturé son intervention annonçant le lancement des États Généraux de l’Outre-Mer.



POURQUOI DES ÉTATS GÉNÉRAUX ?
Parce que le principe de démocratie implique un dialogue, une écoute, une compréhension mutuelle.
Que la crise sans précédent que viennent de traverser la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion et la Guyane témoigne de l’importance d’entendre ces frustrations, blessures et souffrances.
Qu’elle témoigne tout autant de l’impérieuse nécessité de les surmonter pour imaginer l’avenir de l’outre-mer.
Un avenir à construire dans le respect et le dialogue.
Autour de l’idée qu’un cycle est arrivé à son terme. Et que les modèles d’organisation, tels qu’ils ont été imaginés à partir de 1946, doivent aujourd’hui être repensés. Ensemble.

POUR QUI ?
Français vivant en outre-mer avant tout, comme français originaires d’outre-mer vivant en Métropole, mais aussi, via la consultation internet, toute personne soucieuse d’apporter une contribution sur les thèmes proposés.
Tous seront associés au débat.
Un débat qui se veut ouvert, et sans tabou.
Organisé autour d’axes majeurs de réflexion sur l’outre-mer.

COMMENT ET AVEC QUI ?
Tables rondes, ateliers locaux d’une part, site(s) internet et coopération des médias, d’autre part, la réflexion, comme la consultation se veulent les plus larges possibles.

Des premiers axes de travail ont été posés, et regroupés par thème.
Ces thématiques ont pour vocation de permettre d’initier les échanges, et non de leur poser des limites.

  1. Comment faire baisser les prix ?
  2. Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?
  3. Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?
  4. Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?
  5. Comment mieux organiser la gestion des collectivités et de l'Etat ?
  6. Quelle relation faut-il développer avec les voisins de chaque territoire d'Outre-Mer ?
  7. Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?
  8. Quel travail faut-il accomplir pour réconcilier la mémoire, la culture et l'identité ?


Patrick KARAM sera chargé de la consultation organisée dans l’Hexagone, en lien avec le Préfet coordonnateur Richard SAMUEL.

OU ET QUAND ?
C’est localement que sera initiée la consultation, d’avril à juillet, sous forme d’ateliers locaux. Ceux-ci seront alimentés au fur et à mesure par les contributions internet.
Une synthèse nationale sera ensuite organisée à Paris en Septembre
En Octobre, un Conseil interministériel, sous la présidence du Président de la République, arrêtera les premières décisions d’un vaste plan de modernisation de l’outre-mer. »






Dossier de presse de la Conférence de Presse du 22 avril 2009 :
cliquer ici pour le télécharger