Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles
Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

L'emploi et l'accompagnement des étrangers

Ce qu'ont écrit les internautes sur le même sujet. Cliquez ci-dessous pour en lire le détail.
Inegalite pour les etrangeresPamela Jenkins, Saint-Martin
3.25
Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

L'emploi et l'accompagnement des étrangers

Vous répondez à ce commentaire :

des usines devraient etres construite dans les pays et iles étrangers sous développer favorisant l'embauche de ceux qui cours vers la clandestinité dans d'autres régions, allant jusqu'a risquer leur vie pour tomber dans des réseaux mafieux et criminels qui causes souvent leurs perte.

Les étrangers voulant investir en guadeloupe et dans les domtom devraient faire l'objet d'un suivi particulier favorisant l'embauche des guadeloupéens et le développement économique de la guadeloupe.

Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

L'emploi et l'accompagnement des étrangers

Vous répondez à ce commentaire :

Tout à fait d'accord !
Car la solution n'est pas de construire de nouveaux "murs de Berlin", d'ériger des barbelés électrifiés à Ceuta (Espagne) d'introduire des alligators dans le Rio Grande ou des requins à Capesterre (Guadeloupe) ou Sandy Ground (St-Martin).
La solution, c'est d'aider les pays d'émigration à se développer, car je suis convaincu que les immigrés préfèrent (à conditions de vie égales) travailler dans leur pays. Les pays riches, souvent anciennes "métropoles coloniales" peuvnt faire quelque chose.
La délocalisation est tant décriée mais, selon moi, les usines installées dans les pays du Tiers-Monde donnent du travail aux populations locales.
En effet, un Haitien qui travaille dans une "factorie" fabriquant des balles de ping-pong à Duvalierville, c'est une Haitien (et sa famille) qui n'émigreras pas aux Etats-Unis, aux Bahamas ou dans les DOM.
Il appartient donc à la France (et d'autres pays occidentaux) d'aider les Haitiens en Haiti, quitte à faire bénéficier à ce pays des compétences des Ingénieurs, Cadres commerciaux et Techniciens "DOMiens" et en s'assurant que "kob-la p'ap ralé nan men rapas" ! (trad : "l'argent n'ira pas dans les mains des rapaces")

Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

L'emploi et l'accompagnement des étrangers

Vous répondez à ce commentaire :

D'accord avec ceux qui disent de construire des usines dans les pays ou les populations quittent leur pays en masse. Il faut leur aider dans leur pays même, sinon ces pays ne resteront que des régions problématiques