Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles
Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Ce qu'ont écrit les internautes sur le même sujet. Cliquez ci-dessous pour en lire le détail.
Défiscalisation et quotasuperbaloo972, Martinique
discrimination a l'embauchebellyas, Guadeloupe
EGALITE DES CHANCESolivier beaufour, Saint-Martin
EMBAUCHEZ des FRANCAIS en PRIORITECAIN, Saint-Martin
emploi des jeunes guadeloupeensCAZIMIR, Guadeloupe
Fonctionnaire : bouc émissairedjedy, Martinique
Initiatives locales, accompagnement de projetsJ2MLAREUNION, Réunion
insertion des jeunesmarie-jeanne, Guadeloupe
La toute puissance des fonctionnaires Martine TRACQUI, Polynésie Française
Obliger les entreprises à engager des jeunesfleurdubien974, Réunion
On est tjrs plus heureux ds sa région d'origine mais, la mobilité peut-ètre source d'enrichissementgwadatarn, Guadeloupe
plusieurs idéesdom-j, Réunion
Régionalisation des concours de la fonction publiqueronny, Martinique
santéjean-luc.nagau, Guadeloupe
3.3
Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Je n'aime pas ce terme surtout dans un contexte socio-historique aussi complexe que le nôtre.
Discrimination positive? Pourquoi? L'entrepreneur local n'a tout simplement pas confiance dans la formation locale. Pour qu'il puisse avoir confiance, il faut l'intégrer à ces programmes de formation. Il faut qu'il y ait plus de contact entre entreprises locales et écoles locales.

N'existe t il pas déjà une mesure de discrimiation positive locale ( cachée ) dans les administrations publiques?
Créons plutôt un sentiment de confiance entre entreprises locales et écoles / universités locales.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

On est dans un système libéral qui est etendu à l'ensemble de la planète.
A moins de faire des antilles aller dans le sens contraire, je ne vois comment comment on pourrait imposer à un entrepreneur indépendant d'embaucher une population locale, c'est de l'utopie, si l'on ne veut pas perdre les quelques entreprises qu'il nous reste.
Si vous êtes contre le processus de changement de statut en cours à la Martinique (donc contre l'autonomie), signez la pétition.
Participer a votre avenir institutionnel

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Si la Guadeloupe n'embauche que des guadeloupéens, la Martinique que des martiniquais, Paris que des parisiens, où irons nous ? Beaucoup d'antillais sont bien contents de trouver du travail en Métropole. Pour que ça puisse encore arriver longtemps, oublions ces histoires de quotas et de discrimination. Une discrimination ne peut jamais être positive.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Si l'on s'aventure sur terrain, on risque de favoriser le communautarisme ce qui n'est pas envisageable à l'heure ou l'on parle de mobilité et de société post-raciale. Donc c'est un sujet à ne même pas aborder sans aller vers certaines dérives.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

C'est quoi la société post-raciale?

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

les valeurs " liberté-egalité-fraternité" sont-elles oubliées ? ou pas applicables
hors Hexagone ?
si ce point devait rentrer en vigueur , nous serions nombreux à l'attaquer car c'est contraire aux droits de l'homme !

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

@Amerindien
Une société poste-raciale devrait être une société qui se définit autrement que par la couleur ou les complexes liées à la couleur.
Je m’explique peut-on parler de race dans des sociétés aussi métissées comme celles des Caraïbes ? Combien d’entre vous malgré leur carnation noire ou blanche, ont des ancêtres amérindiens, africains, indous, européens, asiatiques ou venant du proche orient ?
C’est vrai que l’on doit être fière de ce que l’on est ? Mais qu’est ce que l’on est réellement ? Ne sommes nous pas le résultat de TOUT ce mélange ? N’est-ce pas ça la société antillaise ?
Il s’agit aussi de ne plus enfermer l’antillais dans UNE culture. Il n’existe pas UNE culture aux Antilles sinon c’est refuser d’admettre ce que nous sommes devenus.
Nous ne sommes plus des africains. Nous ne sommes plus des indiens. Nous ne sommes plus des libanais. Nous ne sommes plus des européens. Nous sommes des ANTILLAIS. Des Antillais à la sauce française ce qui rend notre identité plus complexe. Le béké lui-même est antillais.
La discrimination positive est dangereuse aux Antilles. D’ailleurs même en France hexagonale, je trouve que c’est dangereux. On devrait plutôt transformer les mentalités, faire disparaitre les préjugés au lieu d’imposer un modèle américain. La discrimination positive disparaitra dans quelques années aux USA parce qu’elle accentue le communautarisme. Allons-nous copier un modèle qui est néfaste à long terme ? Si l’on a vraiment pour devise : EGALITE, LIBERTE, FRATERNITE autant trouver notre propre voie. Un modèle qui ne sera pas néfaste à long terme et qui ne creusera pas davantage le fossé entre les communautés.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

sans aller jusqu'à la discrimination positive les entreprises antillaises devraient faire confiance aux compétences antillaises et ne pas passer par des chasseurs de tête recrutant à Paris. Le meilleur partenariat entre entreprises locales et cursus de formation locaux serait une façon de mieux valoriser les compétences locales (les entrepreneurs identifieraient mieux les étudiants de qualité et les étudiants seraient mieux intégrés dans les réseaux profesionnels locaux)

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Favoriser la discrimination positive pour les jeunes en échec scolaire les plus éloignés de la formation et l'emploi afin d'obliger les entreprises, les centres de formation à prendre en charge un quota parmi ces jeunes qui sont souvent laissés sur le bord du chemin car trop "instables" et donc jugés non rentables. Parallèlement renforcer l'accompagnement individualisé avec un référent.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Cela me fait, tout de meme sourire....lors des greves de janvier à mars, on a souvent entendu, le taliban du lkp réclamer d'avantage d'embauches, pour les postes à responsabilité en guadeloupe. Actuellement il y a, notamment, deux greves à la maison départementale de l'enfance et à l'asfo, ces deux organismes sont dirigés par des...guadeloupéens et c'est seulement dans ces deux organismes que les syndicats réclament le départ du directeur pour cause d'incompétance...

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

@Gpes
"le taliban du LKP" a dénoncé un fait et dit une vérité. Il n'a pas fait dans l'hypocrisie habituelle. De plus, il faut bien préciser qu'il a aussi ajouté que l'on encourageait la gestion de la misère ou du social pour les "cadres afro". Mais deux cas isolés ne devraient pas porter préjudices à toute une population. Peut être que c'est seulement dans ces organismes que les employés ont eu le courage de dénoncer certaines choses. ( comme quoi .. il n'y a pas que les patrons békés qui abusent , ce n'est pas une question de race!!!!). Tu serais surpris du silence des gens qui souffrent en Guadeloupe.
Je vois que tu n'as jamais été en Afghanistan pour savoir ce que c'est qu'un taliban!
On a certainement pas approuver toutes leurs méthodes mais au moins leurs revendications ont permis que tu puisses t'exprimer ici. Dis leur au moins merci pour ça!

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Je ne sais pas si la "discrimination positive" est la seule solution, en tous
cas on ne peut pas continuer comme ça : Avec un tel pourcentage de chomeurs
on est sur une bombe. Du point de vue humain on ne peut pas accpter cela.
D'autant que le rapport est direct avec la drogue, l'insécurité, et ces milliers de
jeunes plus ou moins détraqués dans leur tête. Dans notre société on pourrait
facilement trouver de l'argent pour créer des emplois pour ces jeunes. En plus
des "emplois aidés" (emplois jeunes etc...) on pourrait envisager des entrepri-
ses soit d'économie mixte, soit alors des sociétés composées de capitaux de
l'Etat de collitivités locales et autres organismes officiels divers, plus, probable-
ment des fonds de 'l'Europe. Ces entreprises évolueraient dans les secteurs
peu ou pas concurrentiels pour ne pas nuire aux entreprises privées déjà
existantes : Exemple dans l'environnement, la coopépération, la santé, l'aide
aux personnes etc etc...Le finance ment pourrait être assuré aussi, par les
40 pourcents des (nouveaux) fonctionnaires et par des économies sur le train
de vie de nos collectivités, sans compter la limitation des nombreuses
subventions non utiles (les voyages et autres "études" qui prolifèrent) Ces
travailleurs là cotiseraient donc à la Sécurité Sociale et à la retraite (diminution
des déficits ). C'est à notre portée, c'est de la Solidarité élémentaire dans un
Etat développé au 21 eme siècle, mais cela ces emplois en fait seraient
utiles . CE SERAIT NOTRE INTERET A TOUS.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

il y a bcp d'entreprises métropolitaines qui s'installent en martinique, viennent faire leur blé sans contrepartie...
On constate que le chomage des jeunes martiniquais est de 50% en martinique.
La contrepartie est de dire aux entreprises métropolitaines.
Ok ,,vous faites votre blé grâce à nous et tant mieux!
Mais en contre partie embaucher nos jeunes !!

Ces jeunes martiniquais subissent déjà une discrimination quand ils sont en france,ils subissent une deuxième discrimination dans leur pays puisque les recruteurs des entreprises métropolitaines sont en france!!
En instaurant un quota de jeune dans les entreprises métroplitaines, ces entreprises feront l'effort de puiser dans la main d'oeuvre locale de manière prioritaire!
résultat: baisse du chomâge et de la délinquance .On garde la matière grise martiniquaise sur place .Je rappelle que nous sommes 400 000 martiniquais en martinique et 375 000 martiniquais en france métropolitaine.
Ce n'est pas normal qu'il y ait plus de martiniquais dans le monde que dans son propre pays!
Le martiniquais a le droit de rester dans son pays!
CQFD

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

il ne faut pas que cela devienne un acte raciste car il y a aussi de jeunes metros qui vivent ici et qui sont au chomage ( et ils ont le droit d'y être comme
les antillais ont le droit d'être ailleurs ) .

Superbaloo, on doit employer sur la couleur ? ou sur le fait d'habiter ici et de chercher du travail pour se nourrir ?

Maintenant qu'on fasse appelle à des employés " exportés " alors qu'il ya l'equivalent ici est ridicule .

Il se pose en réalité deux vraies questions ( car, bien évidement la réelle réponse au chomage est de créer des emplois... ).

êtes-vous prets à assumer une manière de vivre raciste comme on le voit déjà?
( je signale au passage que les metros installés ici representent seulement 4% de la population et que seulement un tiers travaille puisque ces 4% sont également constitué d'enfants, de mères au foyer et de personnes agées)

l'autre question serait de savoir par qui est constituée la part de chomeurs .
car, entre ceux qui se contentent de RMI, de traffiques divers n'ayant surtout pas envie de travailler et ceux qui ont de réels problèmes d'embauche , les
aides à apporter sont totalement differentes .

il faut d'abord régler les problèmes de drogues, boissons et manque de motivation car c'est peut être une des causes de certains chomages " longue durée" .

le commentaire de Fernand est tres juste et plein de bon sens . il y a pas mal
d'emplois à créer dans divers secteurs et c'est plus une relance qui résoudra
le chomage que la discrimination .
mais pour cela, il faut que nos élus fassent le choix de se serrer la ceinture
pour certaines choses et regardent de plus prés la gestion de leurs comptes !!

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

L'entreprise n'a pas vocation à faire du social. Il faut que chaque chef d'entreprise ait la liberté de puiser des ressources humaines là où il veut. C'est à chacun de savoir se vendre et de prouver ses compétences.
Les Collectivités, SEM ou autres associations bien que profitant de contrats aidés n'ont pas non plus vocation à embaucher des jeunes "à la pelle". Ca coute de l'argent au contribuable, et souvent, ça permet juste au jeune se survivre, sans pour autant lui fournir une formation et une expérience solide.
La solution ne passe ni par les quotas, ni par aucune forme de discrimination. Il faut avoir l'esprit un peu plus ouvert et se montrer plus intelligent. Si on virait tous les non martiniquais de la Martinique, et que l'on rapatriait tous les martiniquais en Martinique, y aurait-il du travail pour tous ? Certainement pas !!! Alors il y en a assez de cette vision étriquée du monde.
Quant aux entreprises métropolitaines qui s'installent en Martinique ou en Guadeloupe, elles apportent aussi des capitaux. Elles font fonctionner nos banques. Elle paient des impôts (octroi de mer, taxe pro...) à nos collectivités. Leurs salariés même s'ils viennent d'ailleurs consomment dans nos magasins et paient un loyer chez nous. Et d'une façon ou d'une autre, nous y avons un intérêt. Alors ne crachons pas dessus sous prétexte qu'ils n'embauchent pas ceux que l'on voudrait. Les entreprises "étrangères" viennent rarement avec leur femme de ménage et leur balai...

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

ok.
Vous avez raison. C'est vrai que même si les emplois étaient donnée de manière prioritaire aux jeune martiiquais, ça ne réglerait pas le problèmes du chomage..
Vu que nous sommes dja à la base 95% de nègres en martinique

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Pour moi le fait de discriminer entraine une action de differencier pour aller vers un traitement séparé, meme si elle est "positive". Une nomination ou un avancement se méritent. Les compétances ne doivent, en aucun cas, avoir une connotation régionale. L'on trouve à travers la france exagonale des cadres "issus" des Antilles, au demeurant forts compétants, mais qui ont choisi de s'installer en Métropole. Pourquoi donc vouloir imposer des responsables non pas en fonction de leurs capacités mais en fonction de leur appartenance à une région, d'autant qu'actuellement, les syndicats ou les syndiqués réclament le départ de deux régionaux, au motif qu'ils ne peuvent pas ou ne savent pas négocier !! Mais nos fondamentalistes, n'ont ils pas érigé en postulat: l'arbitraire à tous les égards.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

lol superbaloo !!
les élus doivent faire leur travail et privilegier la création d'emplois ( plutot que de construire des écoles dans d'autres iles ou autres action bonnes dans lesprit mais pas adaptées par temps de crise ).
je ne peux croire qu'en developpant certains secteurs d'une manière serieuse
( energies alternatives, tourisme etc) on ne puisse créer des formations et des emplois .
c'est la politique qui ne va pas . les bons choix ne sont pas fait, les budgets mal répartis et peu transparents et nos élus sont peut être un peu "vieux" pour
adopter de nouvelles methodes qui soient plus en accord avec l'evolution planetaire, scientifique et humaine .

maintenant "privilegier " les uns plutot que les autres c'est déplacer le problème car avec une bonne gestion et de l'anticipation nous n'en serions pas là !

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

et si ça continue dans cette voie on sera des chomeurs racistes manipulés !

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Certains sont déjà manipulés. Il est plus facile de manipuler des gens avec des frustrations.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

préférence régionale pour le secteur public, avec obligation pour les jeunes titulaires d'effectuer leur début de carrière en dehors de leur île, puis d'y revenir à l'occasion d'une mutation.

préférence régionale à la mutation vers les DOM, d'ultra marins ayant exercé en dehors de leur DOM d'origine, afin de favoriser le "retour au pays" avec bénéfice de l'expérience acquises, au profit de leur DOM

suppression des affectations régionales pour les concours de la fonction publique.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

C Tout bête, mais j'ai rencontrer beaucoup de cas autour de moi de personnes qui reffusent des emplois car ils vivraient moins bien qu'avec les aident aux logements (dimiminué si l'on a un contrat de travail) plus quelques petits boulots aux Black... La faute à qui? C triste, mais l'on est arrivé à un stade où l'on incite beaucoup de monde à travailler aux noir... Alors oui, les chiffres du chomage gonfle... Mais ces chomeurs sont ils tous réellement des inactifs??? J'en doute!!!

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

@mangouste1211
Le travail au noir, autre sujet tabou des îles. Personne n'ose en parler et personne n'ose s'élever contre cette pratique.
Il y a une véritable loi du silence à ce sujet. En plus les perdants dans cette histoire sont nos jeunes qui n'ont pas de certificats de travail ni d etrace aux assedics. Ils sont payés au compte goutte par des "trafiquants du travail au noir".
Il est claire que malgré les dénonciations faites, beaucoup profitent de ce système et de cette zone de non droit aux Antilles.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Revenons à l'idée des CV anonymes et sans photos. La personne sera forcemment juger sur ces compétences et sa formation. Nous pouvons dire que nous avons suivi tel cursus et ne pas dire ou nous l'avons suivi. Par exemple on peut très bien préparer tel ou tel diplome en métropole ou sur un DOM. Il existe même des prépas HEC partout maintenant.
Sinon faisons passer des tests de niveaux c'est l'égalité pour tous.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

Travail au noir ou jobs... En Guadeloupe nous avons la "culture du job" et c'est un plus car cela permet d'éviter un clash. Alors peut-être de la même manière que l'on a créer les "tickets services" il serait bien de créer "le ticket job" qui serait exonéré de charges sociales et limité à une certaine somme par an par entreprise ou par particulier. De plus comme le RSA l'allocataire du RMI pourrait continuer à percevoir cette allocation.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

@Laila
Pour avoir enquêter sur le phénomène, je te dirai que c'est bien plus compliqué que la culture du Job. Il faut donc définir le job. Si c'est petit boulot de moins de 3H par jour, en effet on peut parler d'un job ( milieu culturel et service à la personne )
Mais si c'est un travail qui demande le même volume de travail qu'un salarié à temps plein, ainsi que les mêmes risques, on ne parle plus de job, mais dans ce cas de travail dissimulé.

Il faut bannir cette "culture du travail dissimulé" qui se transforme en abus dans la plupart des cas au profit de patron sans éthique morale. Tu devrais écouter la souffrance des jeunes non payés dans les cas de travail dissimulé.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

L'idéal serait bien entendu que le chomage soit résolu grace surtout à des emplois non "subventionnés". Mais pour le moment la réalité est qu'ils sont
payés avec les deniers publics pour rester chez eux !!! Je ne vois pas du tout comment c'est mieux ? En tous cas c'est catastrophique, dangereux pour notre société , inhumain, et peut être ...plus couteux... D'autant qu'actuellement cela
fait beaucoup de cotisations en moins pour la sécu et la retraite...
Ni en France ni en Martinique il n'est réaliste de penser que l'on approchera
le plein emploi de sitot. Alors , on reste comme ça ?
En tous cas c'est vraiment un débat très important. Et interessant.
Cordialement

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

@Pascaline.
C'est plus grave que ça encore... Nos jeunes et moins jeunes aussi qui travaillent au noir ne cotisent à aucun organisme certe.
Mais les entreprises qui travaillent en toute légalitée (il en reste quelques une) se retrouvent sur un marché en concurence avec d'autres qui pratique le Job ou le travail dissimulé (avec donc des reviens inferrieurs de 10 à 30% selon les secteurs). Je vous laisse deviner quelles sont les consequences de cela. Le système décourage les employeurs qui travaillent encore légalement.
Nous entendons dire de temps à autres que des services de la direction du travail missionnent des équipes sur le terrain pour lutter contre cela; de simples coups d'épée dans l'eau, des coups de pub pour justiffier leur salaire.

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

je vais vous dire , si vraiment un jeune domienest compétent, veut vraiment travailler et évoluer dans sa vie et garde un bon état d'esprit il trouvera toujours du travail .le problème c'est l'état d'esprit du jeune dans l'entreprise qui pense tout le temps qu'il se fait exploiter et cela l'empêche d'évoluer
je pense qu'il faudrait changer cet état d'esprit .

Thème : Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?

Instaurer une politique de discrimination positive

Vous répondez à ce commentaire :

C'est quoi un Martiniquais, c'est quoi un Guadeloupéen, etc...
Est-ce la couleur de la peau, le lieu de naissance, le lieu choisi ???
Beaucoup de personnes vivant en Martinique par exemple, sont nés soit en Guadeloupe, Guyane, Métropole. Ils sont d'origines Martiniquaises, mais avec un n° de secu portant 971, 973, 78, 95, 92, 13, ... montrant qu'ils sont nés ailleurs. Il y a des enfants de gendarmes, de journalistes et de profs (blancs) avec dans le n° de secu 972 inscrit, né en Martinique. Qui est le plus Martiniquais d'entre eux ?. Si on se réfère à la couleur de la peau, c'est du racisme purement et simplement.
Melle X, pour ne pas la nommer, la présidente de "CAMPIS DOUBOUT" en Martinique est originaire de la Guadeloupe, si on adopte cette position, elle n'aura jamais de boulot en Martinique, alors qu'elle est très active, et je la considère chez elle ici en 972....