Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles
Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Favoriser le retour au pays d'experts

Ce qu'ont écrit les internautes sur le même sujet. Cliquez ci-dessous pour en lire le détail.
Faire revenir en Guadeloupe nos Grands Cervauxhallejc, Guadeloupe
Nos jeunes doivent pouvoir revenir au paysgeorges, Réunion
2.9
Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Favoriser le retour au pays d'experts

Vous répondez à ce commentaire :

il es plus que temps suis à 500 % d'accoird

Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Favoriser le retour au pays d'experts

Vous répondez à ce commentaire :

Le recours à ces compétences est indispensable. Mais combien d'entre eux le voudraient ? Cela implique de renoncer à des carrières plus brillantes (en termes de rémunération, de parcours, de notoriété...) en France hexagonale, en Europe ou à l'étranger. Il faut donc qu'ils se sentent concernés et qu'ils puissent compter sur la coopération des travailleurs Guadeloupéens qui devront donc apprendre à faire confiance à des Guadeloupéens pour les diriger (il y a un énorme travail à faire à ce niveau), à accepter les règles souvent contraigantes lorsqu'il s'agit dêtre efficace et compétitif professionnellement. Alors préparons-leur le terrain (pour qu'ils acceptent de "perdre" un peu pour nous aider à progresser), commençons dès demain à être rigoureux dans les plus petites choses : entretenir les abords de nos maisons, trier nos déchets et les amener dans les quelques rares déchetteries qui existent en Guadeloupe en attendant que d'autres plus écologiques soient enfin construites, utiliser les poubelles pour mettre nos détritus lorsque nous parcourons les communes et les magnifiques sites naturels de l'île ; exiger de nos élus que les abords de tous les organismes publics (tous les établissements scolaires, l'Université Antilles-Guyane, les bureaux des CAF, de la Sécurité sociale, des hôpitaux, les bibliothèques et médiathèques, les mairies, centres de formation, les quelques places publiques de nos communes... ) dont ils ont la charge soient correctement nettoyés et entretenus, demander aux entreprises à qui l'on confie l'élagage des arbres, la coupe de l'herbe aux abords des routes que leurs employés ramassent l'herbe correctement après la coupe....
Alors, oui, si nous accomplissons chaque jour avec rigueur toutes ces petites choses qui concernent chaque Guadeloupéen (quels que soient sa place dans la société guadeloupéenne, son statut social) et qui améliorent la beauté de notre île et notre image de nous-mêmes... je suis convaincue que nos grands cerveaux auront envie de mouiller leurs chemises pour nous, pour la Guadeloupe, pour eux-mêmes Guadeloupéens, descendants de Guadeloupéens ou peut-être simplement n'importe quelle personne sur la planète emballée par le projet d'une population en marche !

Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Favoriser le retour au pays d'experts

Vous répondez à ce commentaire :

C'est une très bonne idée, d'autant plus que l'expérience acquise "à l'étranger" sera mise au service du pays et contribuera à le faire progresser.
"La fuite des cerveaux", c'est la drame de l'Afrique ! Savez-vous qu'un médecin sur deux formé en Afrique travaille hors de ce continent (qui pourtant a besoin de médecins) ?
Il ne faut rien exagérer, nos pays ne sont pas comparables aux pays africains (car nos Cadres et Ingénieurs sont quand même mieux payés) mais le "nerf de la Guerre" ne peut être occulté, car il n'y a que le "kob" qui fait bouger les gens !
Si un Cadre commercial guadeloupéen est mieux payé à Macao qu'en Guadeloupe, il restera à Macao ! (et ce sera dommage pour nous !)

Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Favoriser le retour au pays d'experts

Vous répondez à ce commentaire :

La fuite des cerveaux est une problématique commune à de nombreux pays. Il est normal, valorisant et enrichissant pour un jeune d'acquérir de l'expérience ailleurs que dans son pays. Après, ce n'est pas toujours vrai que les cadres sont mieux payés en métropole qu'içi, cela dépend des secteurs d'activité. Il existe des modes de rémunérations attractifs et motivants tels que les primes sur objectifs que devraient peut être développer nos entreprises pour attirer des jeunes diplômés. Travailler sur des projets novateurs, développer des partenariats avec des entreprises de la caraïbes, mettre en place des échanges de compétences avec nos voisins. A ce moment il faudrait développer l'apprentissage des langues dans les formations proposées.