Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles
Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Cherchons à nous positionner dans de la production "labellisée", visons la production de produits de luxe, servons-nous de la réputation de nos produits phares...
Proposons à nos producteurs, nos agriculteurs un accompagnement à la mise en valeur de ces produits.
Affichons notre territoire auprès des publics susceptibles de "consommer du luxe".

Ce qu'ont écrit les internautes sur le même sujet. Cliquez ci-dessous pour en lire le détail.
pourquoi ne pas favoriser les exportations?joan, Réunion
SAUVONS NOTRE AGRICULTURE A LA REUNIONAGRICULTEUR, Réunion
3.15
Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Vous répondez à ce commentaire :

je vous félicite pour ces quelques phrase le labelle pour nos produits ce serait une phase très importante pour nous

Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Vous répondez à ce commentaire :

Importons ce qui est moins chers, Produisons pour suffire à nos besoins et exportons notre patrimoine de fruit légume

Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Vous répondez à ce commentaire :

Il y a de très fortes concurrences sur le marché européen avec les fruits et légumes qui proviennent d'Asie du sud-est, d'Afrique de l'ouest et de l'Amérique du sud. La filière Fruits et Légumes doit se développer déjà pour nos besoins locaux et ensuite à l'exportation mais plus en vrac car même labellisés et reconnus pour leurs saveurs, nos fruits et légumes ne sont pas concurrentiels. Je pense qu'il est judicieux de se tourner vers de la 4ème gamme voire de la 5ème gamme et faire la différence en menant de la recherche afin d'augmenter la durée de conservation sur de nouveaux emballages et bien sûr biodégradables. Car la Réunion, nous sommes pénalisés soit par un fret aérien au coût exorbitant soit par 1 mois minimum de transit maritime. De plus, un packaging avec une superbe image de notre île serait plus vendeur que sur un étal mélangé à des produits de provenance douteuse.

Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Vous répondez à ce commentaire :

L'idée de Gilles HCC "d'augmenter la durée de conservation sur de nouveau emballages et bien sûr biodégradable" me semble être très pertinente.
La carte écologique étant désormais un réél argument de vente.

Etant en métropole depuis 4 ans, je vois l'exportation autrement.

Mais il faut être lucide, la concurrence est rude et la notion de labelle est à travailler en profondeur. Je prends le cas de "l'ananas victoria". Les premiers que j'avais vu dans le commerce (à Toulouse) venait de la Réunion : 9€ l'ananas !! Je peux vous dire que j'ai pris le temps de le manger ! Mais quelques mois plus tard j'ai vu des ananas VICTORIA d'origine mauricienne ou ivoirienne. Et donc moins cher!!
Ananas victoria désormais ne rime plus exclusivement avec la Réunion!

En ce qui concerne la clientèle de luxe, je suis sceptique. Car je craint qu'elle soit emprunt d'effet de mode.
De plus, il risque que les Réunionnais installés en métropole et les métropolitains connaissant la Réunion, qui selon moi représentent le gros des consommateurs, ne puissent plus accéder à ces produits.

Mais pourquoi ne pas s'appuyer sur l'immense réseau d'associations réunionnaises en métropole pour exporter??

Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Vous répondez à ce commentaire :

Donnons nous les moyens de produire bien et de produire sain pour les générations à venir.il faut accompagner l'agriculture durable en allant vers une autosuffisance alimentaire pour notre île ce qui sera une victoire pour tous les réunionnais.

Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Vous répondez à ce commentaire :

Vous êtes tous joyeux lorsque vous parlez de productions locales. Mais à la Réunion tous nos politique sans foute tant qu'ils n'ont pas du fric a ce faire ou à placé deux ou trois camarade dans le business. Effectivement, nous association Plaine Nature avons une production unique à très forte valeur ajouté "la commercialisation de la viande de bœufs sauvages bio du massif du volcan. Depuis dix ans nous nous battons contre les coopératives agricoles et l'administration pour que notre productions du terroir soit valorisées et reconnut. Aujourd'hui mis en procès par rapport à l'occupation du site illégale par le PNH qui est arrivé après les bovins nous proposes de revenir à l'intensif. Quand je pense que le PNH la DAF, l'ONF prônent le développement durable. Je croit que je n'ai pas compris ce que voulait dire développement durable. Peut être que cela veut dire " je me fout de votre gueule".

Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Vous répondez à ce commentaire :

Les productions locales et traditionnelles doivent être maintenue et être aussi une base de travail pour l'agriculture ou l'élevage de demain.Beaucoup de traitement traditionnel sont à base de plante sain pour l'environnement et la planète.A condition de vouloir développer une agriculture durable et respectueuse de l'environnement. Cela sera des défis pour l'avenir.On ne peut plus produire en gardant les méthodes actuelles qui polluent gravement les sols.Il faut produire mais si on peut le faire sainement ce sera un plus pour le consommateur et l'image de l'agriculteur.

Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

Développer les exportations en tournant les productions locales vers des secteurs à forte valeur-ajoutée

Vous répondez à ce commentaire :

Il faut crer à La Réunion une seule cooperative à structure unique et antennes reparties sous une meme appellation (label)dans chaque commune productrice de fruits et légumes qui pourront ainsi à chacun de ses adherents d'assurer une subsistence perenne et décente, de créer de l'emploi dans l'agro-alimentaire (transformation= conserves d'ananas,litchis,legumes,...), de mieux faciliter toute l'année ,l'exportation sur la metropole et etats europeens des fruits tropicaux ,et rendre obligatoire l'achat de ces produits locaux dans les collectivités financées par des fonds publics (legere augmentation du repas des cantines scolaires,collectivités...)Ce qui réduirait notamment ,considérablement les importations.