Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles
Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Des Guadeloupéens à la tête des grands services publics

Ce qu'ont écrit les internautes sur le même sujet. Cliquez ci-dessous pour en lire le détail.
Des Guadeloupéens à la tête des Grands Services Publiques hallejc, Guadeloupe
2.9
Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Des Guadeloupéens à la tête des grands services publics

Vous répondez à ce commentaire :

Bien sûr, et au cabinet du préfet en particulier.

Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Des Guadeloupéens à la tête des grands services publics

Vous répondez à ce commentaire :

En France, les services publics sont dirigés par des personnes de nationalité française. Les Guadeloupéens possèdent cette nationalité, donc peuvent accéder à ces postes de hauts dirigeants dans la fonction publique.

Peut-être faudrait-il davantage d'Antillais à ces postes? Combien sont-ils actuellement? je l'ignore personnellement.

La revendication serait d'avoir plus de hauts fonctionnaires Guadeloupéens pour diriger les administrations de la Guadeloupe.Serait-ce une bonne chose?

Il ne faut pas encourager la discrimination. Il faut trouver la juste répartition des postes entre toutes les composantes de la société française ( Hexagonaux, Locaux...).

Dire que les grévistes Guadeloupéens demandent la démission des dirigeants locaux, pas celle des dirigeants hexagonaux me paraît une contre-vérité. Ces grévistes demandent le départ de celui( Local ou Hexagonal) qui ne leur donne pas satisfaction dans leurs revendications.

Les Guadeloupéens peuvent occuper des hautes fonctions publiques partout en France.

Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Des Guadeloupéens à la tête des grands services publics

Vous répondez à ce commentaire :

Effectivement les guadeloupéens peuvent accéder sans difficulter à n'importe quel poste des services publics. Sachant qu'à la moindre ocasion, certaines personnes dans certaines administrations recrutent des gens de l'hexagone, pour travailler en guadeloupe. Et quand le guadeloupéen daignent se former et passer un concour, et quand il réussi celui-ci est expédie en france avec pour réconpense un billet aller/simple. Et se verra retour au payer à l'age de la retraite, mais forte heureusement les plus chanceux après 5 ou 10 ans aurrons une muttation après avoir ciré le parquet des couloir vers le bureau de son directeur pour une eventuelle mutation.
Donc celon moi, l'option de partie ne devrait rester qu'une option, augmenter le nombre de poste parce qu'il manque cruellement de personne, et former ces personnes sur place.

Thème : Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?

Des Guadeloupéens à la tête des grands services publics

Vous répondez à ce commentaire :

Des Guadeloupéens dans la Haute Administration ou à la tête des Services de l'Etat ? Je suis pour à 200% !
Mais attention, attention :
Qu'ils soient qualifiés et compétents. Il ne s'agit pas, au nom d'une sacro-sainte "discrimination positive", placer des "Originaires", fûssent-ils des "tocards" !
Que l'on n'en fasse pas une question raciale ou ethnique car être Guadeloupéen, ce n'est pas seulement être "d'origine africaine ou indienne" !
Que les spécificités des DOM soient reconnues dans le mécanisme de la mobilité géographique. En effet, la mobilité "intra-hexagonale" (d'une région à l'autre) ne crée pas de grands chocs culturels (par exemple, un Breton qui travaille en Auvergne est moins "dépaysé" qu'un Guadeloupéen qui travaille à Mayotte !)