Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?

Déchets- Production & interdépendance

Mesdames, Messieurs,

Les 3 régions (Guadeloupe/Martinique/Guyane) souffrent toutes, à des degrés divers d'un problème de gestion des déchets, couplé à un problème de transport maritime, NOTAMMENT.

Pourquoi ne pas initier un programme de gestion des déchets interrégional, évitant de créer des équipements de traitement identiques dans chaque ile.

Pour faire court, et par exemple, il pourrait être décider de créer une usine de recyclage du VERRE en Guadeloupe, de taille dimensionnée pour gérer les déchets "verre" de Guadeloupe, Martinique et Guyane (voire de quelques petites iles environnantes) ; dans le même temps créer une usine de traitement, par exemple, du métal en Guyane (avec les mêmes utilisateurs) et une autre de traitement du papier/carton en Martinique.

Pour ce faire il y aurait donc nécéssité de créer un traffic maritime couplé (VRAC / Transports de personnes) de manière à :

- permettre des rotations de navires PLEINS dans tous les sens de rotations : exemple :

*** transport au départ de Pointe-à-Pitre vers Fort de France : chargement "papiers/carton" + métal + passagers (avec marchandises : lors de déménagement par exemple)

*** transport au départ de FDF vers Cayenne : métal + passagers ...

*** transport au départ de Cayenne vers PAP : verre + papier carton + passagers

A noter :

* Les rhumiers et autres productions locales importent des bouteilles (souvent identiques), des bocaux, etc.... n'est-il pas envisageable de créer une structure de production de bouteilles, bocaux,... recyclés pour ces mêmes industries locales (avec possibiités d'export dans des iles environnantes) ;

* Les échanges inter-iles pour les productions locales sont compliquées dès lors qu'il est envisagé "d'exporter" régulièrement à coût raisonnable de productions "encombrantes"

* Déménager entre Pointe-à-Pitre et Cayenne est une affaire coûteuse, longue et compliquée

Pourquoi aussi des passagers dans ces transports
=========================================
Pour améliorer la rentabilité des rotations de ces navires (à développer) sachant que le nombre de passagers devrait être limité (15 à 20 personnes + fret). Ce qui permettrait par exemple soit des mini-croisières (Antilles vers la Guyane par exemple) ou simplement du transport de personnes dans des conditions confortables ( à l'instar de ce qui se faisait autrefois sur les navires bananiers)...

D'autres pistes pourraient être envisagées dépendant du type de navires utilisés (vraquiers, semi vraquiers, cales frigorifique (transport de poisson au départ de Cayenne vers les Antilles).....

Voilà, une idée.... j'espère intéressante et pleine de potentiels en terme d'économie d'échelles, de création de valeur et donc d'emplois, à mon avis.

LFA

Tout cela en restant des des unités de traitement ou de production à LA TAILLE des MARCHES CONCERNES et en créant de réelles synergies entres les territoires français (et pourquoi pas environnants : Antigua, Dominique, Monserrat......)