Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Quel travail faut-il accomplir pour réconcilier la mémoire, la culture et l'identité ?

d'abord la question de l'esclavage comme préalable

c'est ma deuxième intervention dans cette démarche vers le développement des outre-mers.j'ai le sentiment que l'on veux noyer le passé par une politque de développement des départements d'Outre-mers sans tenir compte de l'histoire. je crois pour ma part qu'il est important voire incontournable que la question du passé esclavagiste soit posé clairement. le 6 juin est une date importante pour la France: c'est la commémoration du débarquement des alliers pour libérer la France des jougs allemands. des millions sont sont dépensés pour que dans la conscience collective des française de l'hexagone ce jour ne soit jamais oublié, des manuels, des recherches et des centre de recherches travaillent sur ses évènements qui ont marqués la France et plus particulièrement l'Europe. Les présidents et chef d'état seront présent pour saluer la mémoire des sacrifices et des sacrifiés; un sentiment de fierté pour les nations d'avoir su au prix du sang mettre à mal l'envahisseur et le destructeur de la démocratie.Allé dire aux Français de ne pas commémorer ce moment historique, vous risquez d'avoir des réactions de tout bord, et pour bien montrer la générosité de la France les tire -ailleurs sénégalais recoivent un solde miséreux d'une Patrie qui prétend aimé ses enfants et bien personne n'est responsable certainement aucune génération de dirigeant n'est responsable.Pourtant quand il fallait défendre la Patrie une génération à bien trouver le courage de les offrir en chair à paté aux fusils et aux canons.Mais personne n'est responsable. j'ai le sentiment que l'histoire de l'esclavage se rejoue dans un contexte plus moderne, plus feutré, ou l'on essaie de cacher la bestialité des autorités, et la confiscation de notre histoire empéchant à notre "race" d'avoir enfin une vraie aspiration à la liberté de se pouvoir dans un contexte apaisé.Le noir continue à faire peur crois qu'on en disent crois qu'on en fasse parce que depuis l'Egypte, notre histoire à été confisqué par les colonisateurs de tout bord mettant à leur profit exclusif les découverts et les capacités intellectuels.
En matière de droit succéssoral, les enfants héritent de leurs parents ce qu'ils sont laissés qu'ils soit bon ou mauvais c'est une constance du droit Français
donc, ceux qui héritent aussi les erreurs qui commis par leurs parents c'est un principe naturels et universel, même la bible le confirme, mais l'esprit étant tordu à 180° refus de faire face à son passé ou du moins reconnais et réhabilité ce qui l'arrange dans un futur plus ou moins proche en sachant que dans l'avenir, il va pouvoir retirer un intérèt. Pour pouvoir construire son identité, il faut connaitre son histoire c'est-à dire les tenants et les aboutissants de l'esclavage, de manière à s'y imprégner et faire le deuil.
Mais jusqu'à aujourd'hui, la France comme la chine avec tien a men refuse réellement d'en parler, reconnaissant du bout des lèvres l'esclavage comme un crime contre l'humanité; et quelques timides déclaration et commémoration éparpiller dans le temps.Le racisme est avant une institution et non une idéologie.Ce n'est que lorsque les plus hautes Autorités françaises prendront leurs responsabilités institutionnels que le dossier de l'esclavage sera fermé.Nécéssité de réformer la formation des futurs dirigeant francais par les grandes Ecoles en modifiant leurs visions en leur inculquant la réalité de l'esclavage que la politique française connaitra un autre éssor et en terme d'image, une réahbilitation aux yeux du monde.L'HYPOCRISIE à assez durée, nous ne sommes plus la racaille de la République, mais une force de penser, une identité ,une culture, une puissance, une réalité universelle , constante et indivisible dans l'espace et dans le temps.
Comme je les proposé en Guadeloupe voici quelques pistes
1-faire de la question de l'esclavage un préalable à toute discussion
2-création d'un musé universel sur l'esclavage en corélation avec les pays africains
3- les plus hautes fonctions soit attribuées aux autochtones
4- formation professionelle sur la réalité du terrain local pour lutter le cout des produits
5- mettre en place un systèmeou un mécanisme permettant aux produits locaux d'être moins chers que les produits métroplitains ou européns
-répartition des terres en privilégiant d'abord les autochtones
6- mettre en place une souscription locale de financement de projets de grande entreprise permettant aux autocthones d'êtres les principaux bénéficiare ou actionnaire
7- il faut allier dévelopement économique et recherche identitaire à travers l'esclavage
8- ouvrir des espaces de débats
9- le rôle que l'église catholique à joué pendant la période esclavagiste et les conséquences identitaire