Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Quel travail faut-il accomplir pour réconcilier la mémoire, la culture et l'identité ?

Comment réconciler la mémoire la culture et l'identité

1- Introduire l'histoire de l'Esclavage dans la Région au programme scolaire.

2- Intoduire l'histoire, l'économie, et l'étude la la société des pays voisins aux programmes scolaires dans les DOM-TOM.

3-Nous donner les moyens d'exploiter pleinement dès le primaire l'outil INTERNET.

4- Nous donner les moyens de participer à d'autres marchés que la CEE dans la région et de dialoguer en notre propre nom avec nos voisins de la Caraïbe et des Amériques.

5-Lors de l'abolition de l'Esclavage, les anciens "maîtres" ont été indemnisés par l'Etat Francais.
Mais les Esclaves demeurés en vie, eux, n'ont que la "liberté".

Comment réparer cela ?

En Autralie, par exemple, les Arborigènes ont eu gain de cause en se voyant restituer une parite de leur territoire, et se se voyant octroyer un pourcentage des revenus de ce qui s'exploite sur le teritoire,en particulier les minerais.

On pourrait transposer le modèle à la Martnique:
- envisager une restitutions d'une partie des terres encore ocupées à aux descendant de ceux qui ont contribué à les faire fructifier.
- Prélever un pourcentage sr chaque tonne de banane, de canne... récoltée.
- Enfin l'Etat Francais, dans un soucis d'égalité, pourrait faire de même qu'à l'époque des anciens maitres: indemniser les déscendants d'Esclaves. Il reste cependant à réfléchir comment, combien et sous quelle forme.

6- Afin de protèger notre économie, il devrait être obligatoire de savoir parler le Créole avaec aisance, AVANT de'être embauché sur place. C'est déjà le cas dans d'autres pays européens tels que l'Espagne: il faut par exemple connaitre le catalan pour travailler à Barcelone; ce qu n'est en principe le cas que des gens de la région.
Cela forcerait nis recrteurs à mployer nos jeunes diplômés. Il serait bon également de trouver un moyen de sanctionner les entreprises qui, malgré des compétences identiques disponibles sur place, préfèrent recruter en métropole.

7- Dans les projets futurs, ne pas favoriser dans notre pays le developement de zones ou de situations qui rapelent trop l'apartheid.

8- Modifier le paysage audio-visuel actuellement en vigueur en Martinique par exemple. Les programmes concus en France et pour les habitants de la Métropole puis diffusés chez ne nous donnent pas l'impression d'être des gens importants.
Mettez à notre dispositions à des tarifs adaptés à notre portefeuille, des bouquets des "meilleures" programmes de la Région.
Il n'y a pas assez de chaines et de production locale.
Ceratines chaînes devraient avoir par exemple, un autre canal axé sur la Caraïbe et nous offir des programmes susceptibles d'éveiller notre conscience et de découvrir autre chose; autant à la population dite ouvrière qu'aux entrepreneurs.
Les temps ont changé, aujourd'hui tout le monde parle librement d'autonomie et autre sans qe cela ne déclenche un bouleversement dans la société, alors n'ayez pas peur de nous instruire un peu plus, car nous sommes mûrs et savons faire la part des choses.

Sorte de conclusion:

La France aurait intérêt à laisser la Martinique s'exprimer dans ce contexte régionale qu'elle connait et appréhende bien, afin d'en tirer des bénéfices.

La Martinique doit trouver sa place dans la Région.; et ce pas seulement à travers la France et l'Europe.
L'Antillais pourrait envisager l'avenir autrement et les répercutions seraient immédiates dans la Société, notamment dans la facon d'établir le dialogue social.