Archives
les etats generauxles themesles temoignagesparticiper a la consultationliens utiles

Thème : Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?

agriculture terra preta

La terre de guyane est pauvre; aussi non seulement les agriculteurs locaux n'arrivent pas à répondre aux besoins d'une population qui augmente sans cesse, mais aussi vont utiliser des quantités astronomiques d'engrais. Evidemment, ces engrais vont se retrouver à polluer les nappes phréatiques, rivières et fleuves. Ce qui aura un impact sur les population environnantes.

D'autre part, le système artisanal de l'abatti très répendu en guyane, et qui consiste à déforester un terrain, puis de l'exploiter 5 ou 6 ans puis de recommencer à déforester un peu plus loin car la terre s'etant très rapidement apauvrie, reste limité au niveau production.

La terre noire (terra preta en portugais) est un sol anthropogénique (c'est-à-dire d'origine humaine) d'une fertilité exceptionnelle due à des concentrations particulièrement élevées en charbon de bois, matière organique et nutriments. Ce système utilisé au Brésil va enrichir la terre sur une très longue durée simplement en la mélangeant avec du charbon de bois en poudre.

La terra preta va donc jouer le rôle d'engrai naturel non polluant. Le rendement va ainsi augmenter. Ainsi l'abatti va pouvoir être exploité sur du long terme. Ce qui réduira la déforestation et le squatte provisoire.

Ce procédé agricole simple et facile à mettre en place parait donc une piste intéréssante afin de produire plus et mieux (sans polluer) et donc ainsi réduire les importations.